Patchs minceur : Types, efficacité et contre-indications

patch minceur avis

Les patchs minceur sont souvent présentés comme des moyens sûrs pour perdre du poids. Mais les questions que beaucoup se posent souvent sont les suivantes : sont-ils vraiment efficaces ? Ont-ils des contre-indications ? Et quels sont les types disponibles sur le marché ?

En effet, ce sont autant de questions que nous aurons à aborder de façon détaillée dans les lignes qui suivent. Pour cela, nous vous invitons à poursuivre la lecture de l’article jusqu’à la fin afin de ne rien rater comme informations.

Découvrez aussi : Peut-on faire du sport à jeun sans danger ? 

Patchs minceur : que sont-ils exactement ?

Les Patchs minceur sont des patchs transdermiques, c’est-à-dire des dispositifs similaires aux patchs courants qui sont appliqués sur la peau dans le but d’obtenir une perte de poids rapide.

Contrairement aux patchs normaux, ils contiennent des médicaments qui, véhiculés au-delà de la barrière cutanée, atteignent la circulation sanguine et les distribuent aux différents tissus où ils exercent leur effet localisé.

Comment fonctionnent-ils ?

Les différents patchs minceur du marché agissent de diverses manières :

  • Ils augmentent la thermogenèse, c’est-à-dire l’énergie que l’organisme utilise à chaque fois qu’il s’alimente ; et donc réduisent l’accumulation de graisses dans les coussinets adipeux.
  • Améliorent la circulation sanguine et éliminent l’excès de liquide ?
  • Ils minimisent l’apparition d’effets indésirables par rapport à la voie orale courante ; car des doses plus faibles du médicament sont utilisées.

Les bénéfices susmentionnés sont attribuables à la présence d’ingrédients actifs d’origine naturelle ; et il faut noter que ces ingrédients sont généralement combinés pour pouvoir intervenir sur plusieurs fronts.

Découvrez aussi : Quelle echarpe de portage bébé choisir en 2021 ?

Les principes actifs des patchs transdermiques

comment fonctionne un patch minceur Les patchs minceur contiennent un mélange de médicaments naturels dans le but d’agir sur les coussinets adipeux, la circulation sous – cutanée et les transmissions nerveuses qui régulent l’humeur et l’appétit. Comme ingrédients utilisé, nous pouvons citer :

  • L’hydroxycitrique (AHA) : un ingrédient actif qui calme la sensation de faim et contrecarre l’accumulation de graisse sous-cutanée,
  • Fucus : c’est une algue brune et une source importante d’iode, indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde : elle sert en effet à produire des hormones thyroïdiennes, qui apaisent la sensation de faim ; stimulent le métabolisme de l’organisme et aident à brûler les graisses du dépôt,
  • Guarana et thé vert : ces extraits sont riches en caféine et en polyphénols ; ils agissent en synergie en favorisant la combustion des sucres et des graisses. Mais pas seulement, tandis que la caféine améliore l’humeur, les polyphénols neutralisent les radicaux libres produits au cours du métabolisme,
  • Açaï : les baies d’açaï sont riches en vitamines, sels minéraux et polyphénols, qui stimulent le métabolisme cellulaire et neutralisent les radicaux libres produits au cours du processus.
  • Capsaïcine : extraite de l’écorce des piments, la capsaïcine stimule la circulation sanguine et draine les excès de liquides.

Découvrez aussi : Qu’est ce qu’une police d’assurance maladie ?

Comment utiliser un patch minceur?

Tout comme les autres patchs, les patchs minceur doivent être appliqués sur une peau intacte, glabre et nettoyée ; et jamais au même endroit, afin de minimiser les risques d’allergie.

Alors que certains d’entre eux peuvent être apposés sur différentes régions du corps, telles que les bras, les jambes, le dos et l’abdomen ; d’autres nécessitent une application dans des régions spécifiques, telles que l’abdomen.

Les patchs doivent généralement être remplacés après 24 heures, bien que certains puissent durer plus longtemps (jusqu’à 48 heures) ou moins longtemps (jusqu’à 8 heures).

Les patchs transdermiques sont-ils vraiment efficaces ?

patch minceur : une bonne idée ? Malheureusement, il n’est pas possible de répondre avec certitude à cette question ; et ceci, tout simplement parce qu’il n’y a pas de données concluantes sur l’efficacité des extraits de plantes utilisé ; et aussi parce qu’il n’y a pas d’études spécifiques sur ce type de traitement.

Ce qui est sûr, c’est que l’utilisation de ces produits doit s’inscrire dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée ; accompagnée d’exercices physiques et toujours sous contrôle médical.

Afin d’obtenir de bons résultats, les fabricants recommandent trois mois de cures, suivis d’un nombre égal de mois d’arrêt ; et tout ceci pour un total de deux cycles par an. Les résultats devraient commencer à s’apprécier après le premier mois de traitement

Découvrez aussi : L’ortie piquante : une plante aux multiples vertus

Les effets indésirables

La question de la sécurité est d’une importance fondamentale ; car même les patchs minceur  peuvent provoquer des effets secondaires très graves s’ils sont mal utilisés ou dans des situations particulières. Les effets indésirables, en particulier, peuvent être dus à la fois aux réactions liées au patch et les réactions liées aux principes actifs.

On peut distinguer deux types de réactions : Réactions liées au patch et les Réactions liées aux principes actifs.

Parmi les effets secondaires du patch on peut avoir :

  • Sensibilité cutanée et allergies

Diverses allergies peuvent survenir du fait de l’application du patch toujours au même endroit ; des  allergies qui peuvent augmenter lorsque le patch est appliqué sur une peau non rasée ou non intacte.

  • Insomnie, anxiété et irritabilité

La caféine et ses sources, comme le thé vert et le guarana ; principes souvent contenus dans les patchs, peuvent provoquer des insomnies, de l’anxiété, de l’irritabilité, de la tachycardie et de l’hypertension, en raison des effets stimulants sur le cœur les vaisseaux et le système nerveux ; mais aussi des troubles gastriques dus aux effets irritants sur l’estomac.

Chez les sujets présentant un dysfonctionnement thyroïdien ; le fucus peut provoquer une intoxication caractérisée par l’anxiété, l’insomnie, l’irritabilité, la sudation, la tachycardie et l’hypertension, en raison de la teneur en iode.

Vous devez porter une attention particulière à la lecture de la notice qui vous permet d’avoir des informations claires sur leur utilisation.

Découvrez aussi : Le guide complet pour réussir la culture du cannabis White widow

L’aspect sécurité chez les patients

patch minceur : est-ce sécurisé pour tous ? L’utilisation des patchs minceur est déconseillée aux enfants de moins de 12 ans, en raison du manque de données de sécurité. Pour les patients souffrant d’anxiété, d’insomnie et d’irritabilité : dans le cas des patchs à base de fucus, de caféine et de ses sources sont à éviter, ils pourraient avoir une aggravation des symptômes chez les :

  • Patients hypertendus, cardiopathes, diabétiques, déprimés, bipolaires, psychotiques ou présentant un dysfonctionnement thyroïdien : car les patchs à base de fucus et de caféine pourraient interférer avec les thérapies mises en place,
  • Personnes atteintes de démence ou d’Alzheimer : car patchs à base de garcinia pourraient aggraver leurs symptômes,
  • Patients anémiques : car les patchs contenant du thé vert et du guarana peuvent diminuer l’absorption du fer,
  • Les femmes en phase menstruelle, en ce qui concerne les patchs abdominales, qui peuvent aggraver les symptômes ressentis.

Cependant : les informations fournies sont à titre indicatif uniquement, et ne remplacent pas la relation médecin-patient. Pour tout doute ou curiosité, consultez votre médecin ou autre spécialiste de la santé.

Découvrez aussi : Le guide complet pour réussir la culture du cannabis White widow